Passer au contenu

Connaissez-vous une histoire reliée à l’internement au Canada des réfugiés du nazisme ?

Partagez votre histoire ou
découvrez celles des autres.

Les « ennemis étrangers »

Après le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale en septembre 1939, le gouvernement britannique instaura des tribunaux dont la mission était de déterminer qui, des nationaux allemands et autrichiens établis en Grande-Bretagne et âgés de plus de 16 ans, représentaient une menace pour la sécurité nationale. Pendant ce temps, la presse émettait des inquiétudes au sujet des membres de la « cinquième colonne » soit les ennemis-espions, intégrés parmi la population.

En règle générale, ces tribunaux étaient présidés par un juge local ou encore par un avocat de la couronne: ils se penchèrent ainsi sur 73 000 causes. De ce nombre, seulement 569 furent jugés comme appartenant à la catégorie A, i.e. montrant un risque significatif, et furent immédiatement emprisonnés. Les 6 700 personnes classées dans la catégorie B, furent jugées comme étant des « ennemis étrangers amis, » ne comportant peu de risques. Ces derniers n’avaient pas le droit de s’éloigner de plus de 5 milles de leurs domiciles et n’eurent pas la permission de posséder ni une caméra, ni une bicyclette. Approximativement 66 000 cas restants furent classifiés catégorie C, i.e. ne représentant aucun risque pour la sécurité nationale. Appartenant à ce groupe, se trouvaient 55 000 à 60 0000 Juifs, considérés comme étant des réfugiés de l’oppression nazie.
Ces tribunaux étaient formés en toute hâte, dénoués de toute procédure et suivaient des directives arbitraires, ce qui leur valu nombre de critiques. Dans son livre The Internment of Aliens, paru en 1940, l’auteur François Lafitte affirme qu’il faut différencier non pas les Britanniques des étrangers, ni les « ennemis étrangers » des « ennemis amis, » mais bien ceux qui se tiennent debout pour la liberté contre ceux qui imposent la tyrannie dans tous les pays…les véritables « étrangers » sont les « nazis de l’âme, » et ce, dans tous les pays, y compris le nôtre.

Un fichier d’images sur les ennemis étrangers. Dossier

Une collection d’images sur les « ennemis étrangers. »

De réfugié à interné
dans la salle de classe

Leçon

De réfugié à interné
Les étudiants pourront mieux cerner le contexte dans lequel les ressortissants allemands vivant en Angleterre, incluant les réfugiés juifs du nazisme, ont été classifiés « ennemis étrangers » et pourront mieux comprendre l’internement d’après les témoignages des anciens internés.

Lecture

Un renouveau fragile
Les « ennemis étrangers »

Documents

« À FAIRE » et les « À NE PAS FAIRE «
Certificat de réfugié de l’oppression nazie (160 Ko PDF)
« L’application pour devenir un officier de l’infanterie britannique » (225 Ko PDF)

Vidéo

« Qu’on les attrape tous »

Guide de l’enseignant
PDF 7.9 Mo

Adobe Reader peut être utilisé pour lire les fichiers PDF.