Passer au contenu

Connaissez-vous une histoire reliée à l’internement au Canada des réfugiés du nazisme ?

Partagez votre histoire ou
découvrez celles des autres.

Émigration

Les toutes premières politiques antisémites des nazis promulguait essentiellement l’exclusion, la persécution et l’expulsion. Comme ils avaient perdu leurs droits fondamentaux et qu’ils se retrouvaient ostracisés par leurs propres milieux, ceux-là mêmes qu’ils avaient contribué à bâtir au long des siècles, les Juifs allemands et autrichiens cherchèrent des moyens pour s’enfuir et des pays pour les accueillir. Peu d’options cependant, s’offraient à eux.

Avant le déclenchement de la guerre, 315 000 Juifs allemands et 126 000 Juifs autrichiens – la plupart d’entre eux sans biens – réussirent à quitter le pays pour aller se réfugier en Grande-Bretagne, en Palestine, aux États-Unis et en Chine. D’autres encore furent accueillis en France, en Belgique, aux Pays-Bas et ailleurs en Europe, pour ne trouver ultérieurement, que la mort, durant l’Holocauste.

Les citoyens britanniques, outrés par les événements de la Kristallnacht, firent pression auprès de leur gouvernement pour accueillir plus de 10 000 enfants autrichiens, allemands, tchèques et polonais (dont 7 500 Juifs) sauvés par les organismes d’aide aux réfugiés. Cependant, les lois britanniques ne permettaient le droit d’entrée qu’aux enfants âgés de moins de 17 ans, arrivés en Kindertransports (transport d’enfants). Les simples citoyens et organismes qui accueillirent ces enfants se devaient de garantir les coûts affiliés à leur bien-être et à leur éducation, de même qu’à leur immigration éventuelle.

Près de 85 00 Juifs arrivèrent aux États-Unis avant le déclenchement de la guerre, et d’autres furent acceptés en Angleterre dans l’attente de leurs visas d’entrée pour les États-Unis. En septembre 1939, plus de 80 000 réfugiés juifs vivaient en Angleterre.

Un fichier d’images sur l’émigration vers la Grande-Bretagne. Dossier

Une collection d’images sur l’émigration vers la Grande-Bretagne.

« Il nous fallait partir »
dans la salle de classe

Leçon

Départ de l’Europe
Les étudiants y apprendront les politiques de persécution nazies d’avant-guerre et y découvriront ce que les témoins oculaires nous révèlent sur l’état nazi.

Lecture

La vie d’antan

Documents

Dossier: La vie d’antan

Vidéo

Nazisme en Allemagne et en Autriche

Guide de l’enseignant
PDF 7.9 Mo

Adobe Reader peut être utilisé pour lire les fichiers PDF.